VISITE DU SITE HISTORIQUE
PLAN INTERACTIF
AU FIL DU TEMPS
GALERIE PHOTOS ET 3D
LYON 5E EN 3 CLICS
ARTISANS, COMMERCANTS
LE PROJET

- Visite du quartier Saint-Jean
- Plan imprimable

- Traboules
- Parcs, cours et jardins
- Les escaliers, l'accès à Fourvière
-
Les musées du Vieux-Lyon et de Fourvière
- Les autres musées de Lyon

VISITE DU SITE HISTORIQUE > Visite du quartier Saint-Jean

Partie 1 du parcours
.

Cette visite en boucle dure environ 2h. Elle vous permet d'avoir un bel aperçu des éléments remarquables caractérisant la partie Saint-Jean du Vieux-Lyon. Loin d'être exhaustive, elle permet de se familiariser avec les lieux. Elle est découpée en quatre parties correspondant à quatre pages dans l'ordre : Sud, Est, Nord et Ouest.

Suivez ci-dessous verticalement, et sur la carte, les repères de 01 à 11 et les commentaires de cette première page.

- version imprimable -

01- Place Saint Jean:

Vous vous trouvez sur la plus ancienne place de Lyon. La fontaine, elle, date de 1844, dessinée par Dardel, architecte de la ville - à qui l'on doit le Palais du Commerce -, et sculptée par Bonassieux. Elle reproduit un petit temple néo-renaissance entouré de quatre vasques de pierre dans lequel a lieu le baptême du Christ par Saint-Jean Baptiste.
Depuis cette place, vous pouvez admirer la basilique de Fourvière construite à l'emplacement de l'ancien forum, place principale de la cité gallo-romaine.

02- Manécanterie

La Manécanterie se situe à droite de la primatiale. Entrée à l'intérieur de la cathédrale. Il s'agit du bâtiment le plus ancien de centre historique de Lyon. Construit au XIe siècle, il mélange le roman et le gothique. A l'origine, il servit de réfectoire pour les chanoines de Saint-Jean puis devint la maison des chantres de la cathédrale Saint-Jean, d'où elle tire son nom (mane cantare = chanter de bon matin).


03- Primatiale Saint-Jean

La primatiale est ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 12h et de 14h à 19h30, samedi, dimanche et jours de fête de 7h30 à 12h et de 14h à 17h. Le 1er janvier, 1er et 8 mai, les lundis de Pâques et de Pentecôte et les 14 juillet et 11 novembre la primatiale n'est ouverte que le matin. La construction de la primatiale St Jean débute en 1170 et s'achève au XVe siècle. L'abside et le choeur sont de style roman alors que le transept et la nef sont de style gothique.


A l'extérieur, la partie inférieure, construite au début du XIVe siècle, comprend les trois importants portails gothiques surmontés chacun de rosaces à quadrilobes. Les statues manquantes ou décapitées sont l'oeuvre des soldats du Baron des Adrets en 1562.

Fort heureusement, la somptueuse décoration de 320 médaillons sculptés dans le bas des ouvertures n'a souffert que du temps ! Ils racontent la Bible, comme à Rouen, la Bible, les Saints, et même des scènes courtoises ou monstrueuses. Les sujets extrêmement variés sont en effet inspirés :

  • de l'Histoire Sainte (Eve, Noé),
  • de mythologie (sorcière sur un bouc tenant un chat noir),
  • de symboles (carré magique formé de quatre lapins réunis par une oreille),
  • de scènes populaires (hommes battant sa femme, amoureux enlacés).

A vous de les retrouver ! De nombreuses gargouilles, monstres à gueule ouverte, ornent l'édifice.

Si vous n'êtes pas limités par le temps, pénétrez à l'intérieur, allez jusqu'à l'horloge astronomique et n'oubliez pas les détails architecturaux, les vitraux, les rosaces...

04- Rue Saint-Jean

La visite continue par la rue principale du Vieux-Lyon, la rue Saint-Jean en direction du Nord : elle relie la place Saint-Jean et la place du Change. C'est la plus connue et la plus fréquentée de toutes les rues du Vieux-Lyon. Vous y trouverez une centaine de maisons de style Renaissance, et aussi le plus grand nombre de restaurants et de boutiques.


05- Rue Sainte-Croix

Un coup d'oeil sur la droite à la rue Saint-Croix, ruelle étroite qui relie la rue Saint-Jean et rue Mandelot (jardin archéologique). Elle a pris le nom d'une des premières paroisses de Lyon dont on voit des restes de fondation à l'emplacement du jardin archéologique, rue Mandelot.

.

06- Maison du Chamarier,
37 rue Saint-Jean


La Maison du Chamarier François d'Estaing, un des plus grands dignitaires du chapitre de Saint-Jean, fut construite de 1496 à 1516. Chanoine-comte, le chamarier supervisait la sécurité, la justice, la voirie et avait sous ses ordres douze agents de surveillance. Il détenait les clefs des portes des fortifications de la ville. Il percevait également les taxes pendant les foires.


Les fenêtres, dont les meneaux sont manquants, sont accolées et séparées par des pinacles décorés de fleurons et de crochets. Un cordon de pierre court le long de la façade. Le gothique flamboyant se mélange au style renaissance : l'escalier en vis torsadé est de style ogival. Le puits Renaissance de la cour est attribué à Philibert de l'Orme. Cette cour est ouverte au public une partie de la journée et il faut absolument l'admirer.

07- Palais de Justice,
partie arrière


En continuant la rue Saint-Jean vous pouvez découvrir l'arrière de l'ancien Palais de Justice à votre droite. Sur le mur, deux statues symboliques représentent la Justice : accompagnée d'un serpent, la Prudence s'appuie sur son glaive ; suivie d'un lion, la Force s'est emparée du faisceau du licteur (baguettes liées autour d'une hache portées par un officier, devant les magistrats, au temps des Romains).


08- Rue du Palais de Justice

A l'angle du bâtiment, prendre à droite la rue du Palais de Justice.Ancienne rue des Fouettés puis rue du Palais, disparue lors de la construction du Palais de Justice, elle relie la rue Saint-Jean et le quai Romain Rolland sur le coté Nord du Palais. st une des entrées réglementées pour les véhicules des habitants.



09- Rue des Trois Maries

Tournez à gauche dans la rue des Trois Maries. Elle rejoint la rue du Palais de Justice et la place de la Baleine. Doit son nom aux trois Maries (Marie-Jacobé, Marie-Madeleine et Marie-Salomé) au XVIe siècle. Elle s'est appelée auparavant rue de Etuves, rue Tres-Monnoye et rue Ganivet. Voie intéressante, car elle a gardé sa forme et ses façades d'époque.

10- Place de la Baleine

Arrivée place de la Baleine, qui relie la rue des Trois Maries d'un coté avec la rue Saint-Jean et de l'autre coté avec la rue de la Baleine. Appelée autrefois place du Grand Palais puis place Pandalais. Comme la rue de la Baleine, son nom vient soit d'une enseigne en forme de Baleine soit d'un morceau de squelette de baleine qui aurait été retrouvé là.

11- Rue Saint-Jean

Reprendre ensuite la rue Saint-Jean sur la droite en direction de la place du Gouvernement puis de la place du Change.

Passez ensuite à la deuxième page : partie 2 du parcours


information Vieux Lyon, quartier ancien Renaissance, secteur sauvegardé, patrimoine mondial UNESCO, infos tourisme, histoire, patrimoine

place Saint-Jean Manécanterie cathédrale Saint-Jean rue Saint-Jean rue Sainte Croix Maison du Chamarier, 37 rue du Boeuf Palais de Justice rue du Palais de Justice rue des Trois Maries place de la Baleine rue Saint-Jean