VISITE DU SITE HISTORIQUE
PLAN INTERACTIF
AU FIL DU TEMPS
GALERIE PHOTOS ET 3D
LYON 5E EN 3 CLICS
ARTISANS, COMMERCANTS
LE PROJET

- Visite du quartier Saint-Jean
- Plan imprimable

- Traboules
- Parcs, cours et jardins
- Les escaliers, l'accès à Fourvière
-
Les musées du Vieux-Lyon et de Fourvière
- Les autres musées de Lyon

VISITE DU SITE HISTORIQUE > Visite du quartier Saint-Jean

place du Gouvernement Hostellerie du Gouverneur, 2 place du Gouvernement rue de la Fronde Maison, 9 rue Saint-Jean Maison Thomassin, 2 place du Change place du Change Loge du Change rue Lainerie Maison Claude Debourg, 14 rue Lainerie Maison, 10 rue Lainerie rue François Vernay place Saint Paul montée Saint Barthélémy Maison Henri IV, 1 montée Saint Barthélémy rue juiverie

Partie 2 du parcours
.

Suivez ci-dessous verticalement, et sur la carte, les repères de 12 à 26 et les commentaires de cette deuxième page.

-> partie 3 du parcours - version imprimable -

12- Place du Gouvernement

Cette place ne prit son nom qu'au XVIIe siècle. Elle s'est appelée auparavant place du Petit Palais. Les gouverneurs du Lyonnais, du Forez et du Beaujolais y possédaient un hôtel particulier de 1512 à 1734, démoli au XIXe siècle.




13- Hostellerie du Gouverneur

2 place du Gouvernement

Construite au XVe siècle, c'était une auberge, vocation qu'elle conserva jusqu'en 1826. Avant d'entrer, notez l'arc terminé par deux culots. Le griffon (monstre à tête d'aigle et corps de lion), symbole de l'obstacle à surmonter, regarde un autre symbole... la sirène poisson et son chant vénéneux. Si les fenêtres à meneaux ont conservé leurs bases sculptées, les figurines des culots ont quasiment toutes disparus. Admirez la voûte du hall. En montant l'escalier, remarquez la rampe de pierre creusée dans le mur. Passant sous une loggia également voûtée, vous arrivez dans la "cour haute". Découvrez les meneaux sculptés, une porte avec blason et figurine, le puits avec le dais en forme de coquille.

Reprenez la rue Saint-Jean à droite de la place du Gouvernement.

14- Rue de la Fronde

Un regard à la rue de la Fronde : petite rue étroite qui rejoint la rue Saint-Jean et la rue de Gadagne au niveau de l'entrée du musée. Ancienne rue de Romagny puis rue du Garillan, elle doit son nom actuel à une enseigne d'hôtellerie qui était une fronde.




15
- Maison, 9 rue Saint-Jean


L’immeuble, rebâti en 1516, marque la transition du gothique flamboyant à la Renaissance. Admirez la lourde et belle porte de bois surmontée d’une ouverture ornée de paons et de fleurs. Entrez dans l’allée voûtée ; elle traboule avec le 8 quai Romain Rolland. Au débouché de la cour, observez sur le bâtiment de droite une fenêtre à meneaux à double traverse, ce qui était un luxe à l’époque. Ne manquez pas l’exceptionnel noyau torsadé de l’escalier ! Dans le style gothique flamboyant il est courant de voir un noyau d’escalier s’épanouir sous la voûte en un superbe palmier.


16- Maison Thomassin
2 place du Change

Quelques éléments de cette maison datent de 1298. Il s'agit de l'une des plus anciennes maisons d'habitation de Lyon. Sa façade fut reconstruite en 1493 dans un style gothique à l'initiative de Claude Thomassin, riche notable et commerçant lyonnais. La maison est donc un ensemble d'éléments d'époques différentes, passant du XIIIème siècle au XVe, XVIIe et XIXe siècles. De la maison construite à la fin du XIIIe siècle, il ne subsiste qu'une pièce à plafond peint avec les armoiries de Saint-Louis, de sa mère et des Fuers, anciens propriétaires. Notez, au premier étage, les fenêtres à meneaux sous une frise ornée de signes du zodiaque. Au second, au centre de chaque arc ogival sont sculptés les blasons du Dauphin (poisson), du roi de France Charles VIII (fleurs de lys) et de la reine Anne de Bretagne (l'hermine). Le dernier, à droite, a été rajouté au XIXe siècle.


17- Place du Change

Plus petite à l'époque, cette place servait déjà de lieu de commerce et de change au XIIIe siècle. Là se tenaient les quatre foires annuelles de l'époque. Au XVIIe siècle, la douane se trouvait près du pont du Change (premier pont de Lyon construit en 1020 et démoli en 1842 pour faciliter la navigation sur la Saône), à deux pas de la place du Change.



18- Loge du Change


En 1653, une première "loge" fut construite, avec un portique à arcades et un étage bas, pour le commerce et les monnayeurs. Elle est agrandie en 1748 par Soufflot. Au sommet deux horloges encadrent le blason du roi, à gauche le cycloscope de Soufflot est un cadrant unique au monde. La loge du Change a été confiée en 1803 par la Ville de Lyon à la communauté protestante de Lyon : elle devient un temple. C'est dans celui-ci qu'eut lieu, en 1938, la fusion des quatre églises protestantes qui a permis la création de l'Église Réformée de France. Culte le dimanche matin à 10h30 ouvert au public.

19
- Rue Lainerie


A présent, empruntez la rue Lainerie.
Elle rejoint la place Saint-Paul, par la rue François Vernay. Anciennement rue de l'Asnerie. Belle rue à l'époque Renaissance, qui regroupait comme la rue Juiverie de beaux immeubles dont malheureusement ceux du coté Est ont été détruits lors de la construction de l'école Gerson.

.

20- Maison Claude Debourg
14 rue Lainerie

Cette superbe maison date de 1516. Elle fut construite pour un magistrat, Claude Debourg. Au-dessus de la porte, remarquez le blason incliné à gauche indiquant que la famille a participé aux croisades. La façade typique est de style gothique flamboyant. Admirez l'élégance de ses ouvertures étroitement jointes.


21- Maison, 10 rue Lainerie

Dans la cour, admirez un escalier dont la structure est remarquable, il est d'ailleurs classé monument historique. Tenez-vous au pied de cet escalier et levez les yeux vers le haut. Les escaliers à limon déplacé, comme celui-ci, sont en effet parmi les plus audacieux, souvent appelés "escaliers sans noyau". Cette technique est exceptionnelle jusqu'au XVIe siècle car elle suppose un savoir-faire exceptionnel du tailleur de pierre qui taille le limon, la marche, la contremarche et la fixation dans une même pierre de façon à ce qu'elle se joigne avec les marches supérieures et inférieures en créant le jour central. Curiosité à ne pas manquer : les rampes sont taillées directement dans le mur et dans le centre.

22- Rue François Vernay

Continuez dans la rue Lainerie et prenez la rue François Vernay en direction de la place Saint Paul. Cette rue datant du début du XXe siècle relie la place Saint Paul avec la jointure du quai Romain Rolland et du quai de Bondy.





23- Place Saint Paul


Remontez jusqu'à la place Saint-Paul. Cette place sépare la partie Saint-Paul - Pierre Scize du Vieux-Lyon de la partie Saint-Jean. Elle fut d'abord entourée de rues marchandes. La construction de la gare de chemin de fer en 1872 et la création de la rue François Vernay en 1899 lui permirent de s'agrandir. Il reste encore quelques belles façades.Vous pouvez admirer la belle restauration d'un groupe d'immeubles en face de vous.

24- Montée Saint Barthélémy

Prenez ensuite la montée Saint Barthélémy à gauche de la gare. Elle relie Saint Paul
à la place de l'Antiquaille. Très ancien chemin, construit sur une voie romaine, gravissant la colline de Fourvière, elle doit son nom à une chapelle. Elle est rejointe sur son parcours par les trois montées piétonnes : Change, Garillan et Chazeaux. Sur sa partie montante droite, on trouve successivement l'école des Maristes, l'école des Lazaristes, l'école d'ingénieurs ECAM, l'entrée du jardin du Rosaire qui monte à Fourvière et la maison de Pauline Jaricot, fondatrice de l'oeuvre catholique de la Propagation de la Foi. Au 27, coté Saône, se trouve le très bel hôtel-restaurant quatre étoiles la Villa Florentine, installé dans un ancien couvent.


25- Maison Henri IV
1 montée Saint Barthélémy

Seule subsiste la partie Est de cette maison, partiellement détruite au XIXe siècle lors de l'élargissement de la montée Saint-Barthélémy et la construction du funiculaire St-Paul / Loyasse.

De la montée, on peut admirer l'escalier Renaissance et les galeries à grandearcades soutenues par de massives colonnes. La ferronnerie du puits date du XVIIe siècle. Le buste d'Henri IV, au 1er étage date du XIXe siècle.

François 1er en 1515 puis Henri IV en 1600 auraient séjourné dans cette maison que Claude Paterin, magistrat lyonnais, fit construire sous le règne de François 1er.


26- Rue Juiverie

Redescendez ensuite sur vos pas la montée Saint Barthélémy et prenez à droite la rue Juiverie
.

Cette voie ancienne, du Moyen Age, porta le nom de rue "de la Juiverie" à cause des nombreux juifs qui y habitèrent aux XIIIe et XIVe siècle. A partir du XVe siècle, la rue fut vidée de ses divers marchés aux bestiaux et devint plus riche et mieux fréquentée notamment par des notables de la Ville et des riches marchands.

Curieusement cette rue fut également célèbre par ses tournois organisés à l'époque et en l'honneur de Charles VIII qui fit de longs séjours à Lyon.

Vous trouverez rue Juiverie les plus beaux immeubles et les plus belles cours Renaissance du Vieux-Lyon.


Passez ensuite à la troisième page :
partie 3 du parcours


information Vieux Lyon, quartier ancien Renaissance, secteur sauvegardé, patrimoine mondial UNESCO, infos tourisme, histoire, patrimoine