VISITE DU SITE HISTORIQUE
PLAN INTERACTIF
AU FIL DU TEMPS
GALERIE PHOTOS ET 3D
LYON 5E EN 3 CLICS
ARTISANS, COMMERCANTS
LE PROJET

- HISTOIRE
-
- ARCHITECTURE
- Préambule -- Epoque gallo-romaine -- Eglise Saint-Paul -- Galerie Philibert de l'Orme -- Musée de Gadagne
- Loge du Change -- Maison Thomassin -- Cour des Loges -- Maison des Avocats -- Maison du Chamarier
- Cathédrale Saint-Jean -- La Manécanterie -- Jardin archéologique -- Eglise Saint-Georges
- SAONE
-
- PLAN LUMIERE
-
- GUIGNOL
-
- BIBLIOGRAPHIE
-
- LEXIQUE
-

AU FIL DU TEMPS > ARCHITECTURE > Eglise Saint-Georges

De tardives traditions (annotations sur la liste de l'Obituaire de l'Eglise primatiale de Lyon) imputent la fondation de l'église Sainte Eulalie à l'évêque Sacerdos vers 547, fondation qui aurait été appuyée par le roi Childebert, revenu d'Espagne avec les reliques de la Sainte.

Ravagée au VIIIe siècle par les Sarrasins, elle est reconstruite en 802 par l'archevêque Leidrade et prend le vocable de Saint-Georges. Elle abrite alors un collège de chanoines.

Au XIVe siècle, elle a été occupée par les chevaliers de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem - Ordre de Malte -, tout en restant une église paroissiale.

Son plan peut être reconstitué d'après les plans des XVIIIe et XIXe siècle et par une visite des sous-sols de l'actuelle église :
une nef unique (sa dimension est la moitié de la nef actuelle) barrée d'un transept, coiffé de trois absides.

.

Elle sera remplacée en 1844 par l'église que nous connaissons aujourd'hui.

L'architecte Pierre Bossan a réalisé l'église néogothique actuelle à partir de 1844. Sur la façade, on peut admirer un groupe sculpté de Charles Dufraine : Saint-Georges terrassant le dragon encadré par Saint-Pierre et Saint-Jean.

A l'intérieur d'inspiration flamboyante, vous pourrez admirer le mobilier néogothique dessiné par Pierre Bossan, un retable abritant une Pentecôte du XVIe siècle, et des vitraux exécutés par Maréchal de Metz.

> visualiser l'intérieur en 360° <


information Vieux Lyon, quartier ancien Renaissance, secteur sauvegardé, patrimoine mondial UNESCO, infos tourisme, histoire, patrimoine